Interview express du Coordinateur général : André Goy


Question :

André, sur le site internet de la course Chaplin, on peut voir défiler le slogan « la plus grande des petite course », n’est-ce pas  un peu présomptueux ?

Réponse :

(Rire) Effectivement, je me suis inspiré évidemment de la pub Renault et comme en Suisse, on est trop modeste, j’ai trouvé que l’utilisation de ce slogan correspondait bien à notre volonté d’offrir un maximum de services pour zéro franc. Et puis, à ma connaissance il n’existe aucune autre course gratuite au monde qui permet de pénétrer dans une propriété qui a appartenu à une légende du cinéma.


Question :

Explique-nous comment t’est venue l’idée d’offrir la finance d’inscription à tous les participants qui s’inscrivent par avance.

Réponse :

C’est Christian Constantin, le Président du FC Sion qui m’a donné l’idée un jour où il s’exprimait à la radio et où il parlait de son souhait que l’accès aux stades de football soit gratuit  grâce à l’appui des sponsors. Son idée m’a fait tilt, et je l’ai immédiatement mise en pratique (rire) !

Question :

Comment ton organisation parvient-t-elle à boucler un budget qui dépasse CHF 20'000.-sans revenu provenant de la finance d’inscription ?

Réponse :

Lorsque j’ai commencé à frapper aux portes des entreprises pour leurs expliquer  notre démarche originale, j’ai pu me rendre compte que le nom de Chaplin ainsi que notre philosophie étaient unanimement appréciés à une ou deux exceptions près, où j’au dû  faire preuve de beaucoup de persuasion, mais finalement ça a marché ! De plus, cette année, les coureurs auront la possibilité d’acheter un verre souvenir  au prix de CHF 8.- qui leurs permettra d’accéder au traditionnel apéritif d’après course. Enfin, avec le soutien de la commune de Corsier, et des autres communes du district, nous devrions équilibrer notre budget qui a plus que doublé en 3 ans.

Question :

Comment s’est passée ta première rencontre avec Géraldine Chaplin qui est la marraine de l’épreuve ?


Réponse :

Ça m’a fait fais tout drôle. En effet, adolescent j’ai été subjugué par le magnifique film  « le Docteur Jivago » où Géraldine jouait le rôle de la femme du Docteur Jivago joué par Omar Sharif. Or, je suis tombé amoureux -durant la projection-de l’actrice britannique Julie Christie -Lara Antipova dans le film- qui était la maîtresse de Jivago……aie, aie, aie ! Cela étant, Géraldine Chaplin est une femme merveilleuse, chaleureuse et qui adore le village de Corsier.  

Question :

Tes meilleurs souvenirs de la 25 ème édition en 2007:

Réponse :

Le regard émerveillé des enfants qui montent sur le podium que nous avons,  comme dans les grandes courses, spécialement aménagé avec des grands panneaux sponsors et un tapis, ainsi que les nombreux participants qui ont joué le jeu en se déguisant en acteur de cinéma. Puisque dans notre course, tous les coureurs sont considérés comme des « acteurs ». Que du bonheur !

Question :

Une nouveauté cette année ?

Réponse :

Cela faisait longtemps que je souhaitais offrir aux coureurs une animation musicale sur la terrasse du manoir de Ban. Ce sera chose faite cette année.

Question :

Un souhait qui te tient à cœur :

Réponse :

Que des acteurs, comédiens et gens du spectacle du monde entier signent notre livre d’or et expliquent ce que Charlie Chaplin a représenté pour eux.

Question :

Est-il exact que tu as deux craintes pour cette 26 ème édition ?

Réponse :

Effectivement, la première concerne la sécurité des coureurs sur une route ouverte à la circulation, nous allons encore renforcer le dispositif de sécurité pour éviter tout accident, quant à la deuxième, j’espère que nous serons en mesure de maîtriser un probable nouveau record de participation et que le jour de la course, nous ne devrons pas fabriquer des dossards supplémentaires à la main (rire) !

Question :

Un regret particulier :

Réponse :

Que certains coureurs, heureusement une infime minorité ne se rendent pas compte de l’énorme travail   que nécessite durant toute l’année l’organisation d’une telle manifestation sportive, ceci afin d’assurer leur sécurité, les nombreux ravitaillements, les animations musicales et théâtrales, le chronométrage, le sponsoring etc…. Leur comportement râleur mérite un carton rouge,  que j’aurais certainement sur moi cette année, gare à eux !

Question : as-tu un rêve pour une prochaine édition ?

Réponse :

Oh oui, et même plusieurs ! De donner le départ depuis le parc du Manoir de Ban, puis d’y organiser une grande fête avec comme apothéose, la projection en plein air du film de Chaplin « les Temps modernes ». A cet effet, nous attendons avec impatience l’ouverture du musée Chaplin. Et pourquoi pas essayer un nouveau parcours à travers le magnifique vignoble en terrasses du Lavaux jusqu’à Chexbres ou Chardonne.

Question :

En conclusion, je crois que tu aimerais  remercier chaleureusement ta fidèle équipe.

Réponse :

En effet, quant François Schopfer (ndlr : l’ancien Président) a fait appel à moi au printemps 2006 pour reprendre l’organisation de la course Chaplin, nous nous sommes retrouvé plus que deux au comité. Par conséquent, il m’a fallu trouver en catastrophe plusieurs nouveaux membres. Heureusement que les copains, qui ne connaissaient rien à la course à pied ont répondu présent et presque sans hésiter (rire) ! Un grand merci également à nos 50 « opérateurs » bénévoles qui sont indispensable au bon fonctionnement d’une course unique en son genre.





Corsier, mai 2009
Propos recueillis par Colombo.